Assurance responsabilité civile pour chien

Vous n’aimez pas prendre de risque et vous êtes un adepte des assurances pour pouvoir vivre dans la tranquillité. Vous êtes également propriétaire de chien et vous stressez à l’idée de le voir involontairement causer des dégâts à autrui. Sachez que l’assurance responsabilité civile (RC) pour chien existe et vous permet de vivre en sérénité avec votre compagnon et faire autant d’activités et de promenades que vous souhaitez.

Dans cet article, nous allons commencer par vous présenter ce qu’est l’assurance responsabilité civile pour chien. Ensuite, nous allons vous expliquer comment faire pour souscrire ce type de contrat. Enfin, nous allons vous donner quelques conseils à garder en tête pour cette couverture pour chien.

Qu’est ce que l’assurance responsabilité civile pour chien?

Assurance pour chienDe manière générale, l’assurance RC consiste à couvrir l’assuré contre les dommages qu’il peut éventuellement causer à autrui et dont il est partiellement ou totalement responsable.

Par exemple, l’assurance RC pour une voiture, qui est obligatoire pour tout propriétaire d’un véhicule, vous protège contre tous les dégâts que vous causez aux autres. De cette manière, même si vous êtes responsable des différents dommages, vous ne devez rien payer de votre poche et vous assurez à la victime la réparation du dommage occasionné.

Pour un chien, le principe est exactement le même. Une assurance RC pour chien vous couvre contre les dégâts et dommages que votre chien cause à autrui. Ainsi, l’assureur choisi pour la RC paiera à votre place la réparation de tous les dégâts pour la victime. Les dégâts occasionnés par votre chien peuvent être aussi bien matériels que corporels.

Comment souscrire une assurance RC pour chien?

Pour souscrire une assurance RC pour votre chien, vous ne devez pas souscrire un nouveau contrat à part entière. Il suffit de signaler votre chien dans votre propre contrat d’assurance RC. La majorité des contrats habitation multirisques contiennent une garantie RC qui peut être appliquée pour les animaux de compagnie dont les chiens. N’oubliez donc pas de signaler votre chien à votre compagnie d’assurance dans ce cas !

Cependant, il faut savoir que ce ne sont pas tous les dégâts causés par votre chien qui seront couverts par la garantie RC. En effet, seront couverts uniquement les dommages causés par une faute, une imprudence ou une négligence de votre part. Aucun dommage volontaire ne sera donc couvert.

De plus, les chiens de 1ère et 2ème catégorie sont souvent refusés dans le cadre d’un contrat RC habitation. Pour ceux-là, considérés comme dangereux, il faut prévoir un contrat RC pour chien. Pour ce type de chiens, la loi vous oblige de souscrire une assurance RC pour chien.

Les chiens de catégorie 1 sont les chiens d’attaque et comprennent les races suivantes: Staffordshire terrier; Mastiff et Tosa. Les chiens de catégorie 2 sont les chiens dits de garde et de défense et comprennent les races suivantes: Staffordshire terrier; Rottweiler et Tosa.

Conseils concernant la RC pour chien

Il y a certaines situations particulières où l’assurance RC pour chien ne va pas pouvoir intervenir. Il faut donc être attentif et vigilant dans ces cas là.

Tout d’abord, si votre chien séjourne temporairement dans une pension pour animaux, votre assurance RC pour chien n’interviendra pas s’il cause des dégâts à autrui durant son séjour, car ce n’est pas vous qui assumez sa responsabilité au moment des faits. Pour cette situation, il faut opter pour des pensions qui souscrivent une assurance pour les animaux qui leur sont confiés.

De la même manière, si vous-même, vous vous occupez du chien d’un ami par exemple et que ce dernier est responsable de dommages aux autres, votre assurance RC pour chien n’interviendra pas. La raison est que ce chien n’est pas inscrit dans votre contrat d’assurance RC. Si vous pensez à avertir votre compagnie d’assurance dès que vous commencez la garde, ce dernier pourrait être couvert dans votre police.

Enfin, il faut savoir que l’attitude de la victime au moment des faits intervient de manière importante dans le degré de responsabilité du chien. Par exemple, si la victime a donné des coups au chien ou l’a provoqué avant l’attaque, votre RC n’est pas forcément engagée.