Comme pour les humains et tous les êtres vivants de manière générale, les cinq sens permettent à un chien de découvrir son environnement et son entourage, de distinguer les choses et d’interagir avec les autres êtres vivants qu’il va croiser dans la vie.




Bien que l’ouïe et la vue d’un chien sont très développées, son odorat constitue son principal atout.

Dans notre article aujourd’hui, nous allons vous présenter les caractéristiques de chacun des cinq sens du chien. Bonne lecture!

L’odorat : l’atout maître du chien

C’est connu, tous les chiens sont réputés pour leur odorat très développé. En effet, ce sens est beaucoup plus fort que chez l’homme avec une moyenne de 200 millions de cellules (contre 5 millions pour nous). Le nombre de récepteurs olfactifs sont également beaucoup plus importants chez les chiens que chez nous, 130 cm2 pour eux contre 3 cm2 pour nous. On peut conclure donc qu’un chien a une flair 40 fois plus développé que nous les humains.

Un chien est capable d’intercepter les odeurs diluées jusqu’à un million de fois plus que chez l’homme.




Grâce à leur odorat remarquable et extra fin, les chiens ont la possibilité de reconnaître leur nourriture, d’identifier leur maître et leur famille, et d’interagir avec les autres chiens. Les signaux olfactifs émis et reçus par les chiens sont des indicateurs d’attitudes et de sentiments que seuls les chiens peuvent comprendre. Nous n’avons pas cette fonctionnalité en tant qu’humain.

Les humains exploitent la flair extraordinaire des chiens depuis la nuit des temps. On l’utilise pour retrouver des personnes disparues ou cachées. Les forces de l’ordre à l’échelle mondial s’en servent également que ce soit pour rechercher des stupéfiants, des billets d’argent ou encore des explosifs.

L’ouïe : un sens d’une grande finesse chez les chiens




La vue : performante la nuit

Bien que la vue de l’homme est beaucoup plus puissante que celles des chiens au niveau de la perception des couleurs et de la netteté de l’image, les chiens ont, tout de même, des caractéristiques spécifiques plus développées. Lorsque les capacités visuelles d’un chien finissent leur développement à l’âge de 3 mois, un chien est capable de percevoir les gestes effectués par son maître sur une distance d’un kilomètre. De plus, les chiens ne présentent aucun souci à voir pendant la nuit.

De plus, le champ de vision chez l’homme est de 180° alors que celui que nos amis les chiens est de 270°.

Le goût : moins développé que chez les humains

Ce sens est nettement moins développé que celui des humains. En effet, les canins ne possèdent que 1700 papilles gustatives, contre 9000 présentes chez les êtres humains. Ce constat n’a pas d’impact important sur la vie quotidienne d’un chien, car il n’en éprouve pas un besoin essentiel.

En fait, les chiens reconnaissent et apprécient leurs repas grâce à leur odorat hyper développé.

Le toucher : des mécanismes différents

Bien que les chiens ont des pattes à la place des mains et des pieds, cela ne représente pas un frein quant à la sensibilité qu’il éprouve au niveau du toucher. Simplement, le fonctionnement de ce sens est très différent chez les chiens par rapport à l’homme. En effet, alors que pour nous c’est la peau qui représente le vecteur, chez le chien, ses poils sont le vecteur.




v

Similar Posts:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here